ATELIER N°4

 

 

LES ENERGIES RENOUVELABLES EN OUTRE MER : ENTRE DISCOURS ET REALITES

 

 

 

Trois intervenants :

 

-         Albert ZAIRE, vice président du SMEM (syndicat mixte de l’électricité en Martinique) sur la nécessité de s’orienter rapidement vers les énergies renouvelables.

 

-         Fred BELLONY, ingénieur consultant : l’utilisation de la biomasse.

 

-         Catherine LORDINOT, D .G.S. de la Communauté de commune de Nord Grande Terre

 

Les trois intervenants se sont appliqués à parler d’expériences en cours ou à venir en Martinique, Guadeloupe et Guyane.

 

MARTINIQUE :

 

Le projet « E.C.L.A.T.S. » du S.M.E.M.  :

 

-         Réduire notre dépendance « 98 % » au fioul,

-         Utiliser les toits des différents bâtiments communaux pour produire de l’énergie à partir de la photo voltaïque,

-         Agir pour la maîtrise de la demande d’électricité.

 

GUADELOUPE :

 

Madame LORDINOT nous a montré que dans le projet de développement durable du Nord Grande Terre il était fortement question, dans les différents pôles d’actions, d’énergies renouvelables.

 

GUYANE :

 

L’exploitation du bois en Guyane génère d’énormes quantités de déchets qui permettent la mise en œuvre de deux grands projets à Mana et à Cacao d’usines de traitement de ces déchets pour produire de l’électricité à partir de la biomasse.

 

S’en est suivi un long débat interactif avec la cinquantaine de participants, nous avons tous été d’accord de reconnaître qu’au regard du sommet de RIO, du protocole de KYOTO même non signé par certains grands pays ; agir en direction des énergies renouvelables pour diminuer notre dépendance aux énergies fossiles (pétrole), contribuerait dans le même temps à diminuer les gaz à effets de serre.

 

Chacun de nos pays en fonction des ses ressources et potentialités doivent agir en conséquence.